Sélectionner une page

Quand mon bébé fera-t-il ses nuits ?

nourrisson nuits

Rédigé par Sophie

21 janvier 2022

Une fois de plus il n’y a pas de réponse précise à cette question. Il m’est impossible d’y répondre sans entrer dans des détails précis, ce qui est regrettable, car lorsque les parents me posent cette question, je sais bien qu’ils souhaitent une réponse rapide, concise et basée sur le temps. « Dans trois nuits » ou « dans deux mois » sont le genre de réponses qu’ils espèrent et que j’aimerais pouvoir leur donner, mais il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte et certaines choses à comprendre avant de pouvoir réduire le délai.

 

Désolée…

 La première chose que les parents doivent comprendre est la suivante : votre bébé ne fera jamais ses nuits. C’est bien vrai ! Désolée mais il ne fera pas ses nuits quand il sera petit, ou adolescent, ou même adulte, parce que personne ne le fait jamais. C’est une expression ridicule qui convient de demander à tout jeunes parents, et pourquoi à part les faire culpabiliser ou s’inquiéter ! Alors dîtes vous une chose : Non. Personne ne « fait sa nuit » et personne ne le fera jamais en réalité. Vous l’aurez compris c’est une expression qui me hérisse le poil et que je ne porte guère dans mon cœur…

 

Je m’explique :

 Les êtres humains dorment selon des cycles qui vont du sommeil léger au sommeil profond et vice-versa. Pour vous l’expliquer rapidement, parfois, lorsque nous entrons dans la phase de sommeil léger d’un cycle, nous entendons un bruit, ou nous sommes au milieu d’un cauchemar, ou votre chat saute sur le lit, ou nous bougeons simplement un peu, et cette petite chose, quelle qu’elle soit, est juste suffisante pour nous réveiller.

En tant qu’adultes, nous avons vécu cela des milliers de fois, alors nous parvenons à nous en débarrasser rapidement et nous nous rendormons. La plupart du temps, le réveil est si bref que nous ne nous en souvenons même pas le lendemain. Pourtant il est bien réel.

 

Mais pour les bébés qui ont l’habitude d’être bercés, chantés, promenés, allaités (etc.) pour s’endormir, le réveil nocturne nécessite une aide extérieure pour retrouver un sommeil paisible. C’est donc la raison pour laquelle bébé ne fera jamais ses nuits. Sauf que, ce n’est pas ce que les parents demandent vraiment. Parce que si votre enfant parvient à passer d’un cycle à l’autre de façon autonome alors on peut affirmer qu’il dort une nuit complète n’est-ce pas. Par conséquent, ce qu’ils veulent savoir, c’est : « Quand mon bébé sera-t-il capable de se rendormir tout seul ? »

Et dans ce cas, c’est une question à laquelle il est beaucoup plus facile de répondre. Tout simplement, cela se produira lorsqu’ils apprendront comment faire.

 

Le rôle des parents :

Lorsque vous apprenez à votre bébé à s’endormir en toute autonomie, il pourra utiliser cette compétence plusieurs fois par nuit, toutes les nuits, et pour le reste de sa vie.

Il ne s’agit pas de laisser votre bébé seul dans son berceau et d’attendre qu’il se débrouille tout seul. Ne vous méprenez pas, bien que cette approche ait fonctionné pour beaucoup de personnes, tout le monde n’est pas à l’aise avec ça et nous savons aujourd’hui les dégâts qu’elle peut causer sur le psychisme de nos enfants. De toutes les manières, vous serez surement d’accord avec moi que ce n’est pas la façon la plus douce, ni la plus efficace d’apprendre à votre bébé à bien dormir. C’est clair !

 

L’approche traditionnelle du « laissez pleurer » revient à laisser votre enfant devant un piano avec des partitions en lui disant « Débrouille-toi ». Il finira par y arriver, et vous aurez peut-être le Elton John du sommeil. Mais à quel prix… Et si votre enfant n’est pas né avec un talent incroyable pour apprendre à s’endormir seul (et je le suppose, puisque vous lisez ceci), il serait probablement intéressant de lui faire bénéficier de quelques leçons d’apprentissage en douceur.

 

De la douceur et de la patience

 Et comme pour toute compétence qu’un enfant doit apprendre, la pratique est essentielle, alors laissez-le tenter sa chance. Le sommeil est un besoin essentiel de survie, mais manger aussi, et réfléchissez à l’importance que nous accordons à apprendre cette compétence à nos enfants, par exemple pour manger, on va leur apprendre à le faire d’abord avec les doigts, puis le plus souvent à la cuillère, ensuite avec une fourchette, etc. Et nous allons y passer du temps, et parfois notre patience sera malmenée et parfois pas du tout. De la même manière avec le sommeil, il est important d’accompagner nos enfants en douceur et avec patience. Car oui, votre enfant va probablement protester un peu, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas l’encourager, le réconforter et le rassurer.

Ce que vous ne devez pas faire, en revanche, c’est vous asseoir au piano et jouer pour lui. Évidemment, cela ne lui apprendra rien.

Ainsi, bien que je ne puisse pas donner une date précise ou un âge exact auxquels votre bébé « fera ses nuits » sans pleurer et sans demander de l’aide pour s’endormir et se rendormir, je peux vous dire sans hésiter que ce sera beaucoup, beaucoup plus tôt si vous arrêtez de le faire pour lui.

Quant à apprendre à votre enfant à jouer du piano, vous n’êtes pas obligé(e) de le faire seul(e). Comme vous feriez appel à un professeur de musique, de la même façon je suis la professionnelle du sommeil qui pourra vous guider pour aider votre tout-petit à devenir un talentueux petit dormeur.

Vous pourriez aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *